Achtung! / Attention!

Diese Webseiten sind technisch und zum Teil auch inhaltlich veraltet; sie werden nicht mehr aktiv gepflegt. Ihr Inhalt wurde weitgehend in das aktuelle Webangebot GenWiki überführt, diese Migration konnte aber noch nicht abgeschlossen werden.

These pages are outdated, they aren't administered any longer. Most content was migrated to GenWiki, but the process isn't finished yet.


Noms de famille Suisses (Index)


Famille Rey

Patronyme extrêmement répandu en Suisse où l'on trouve une bonne quarantaine de souches différentes disséminées dans les cantons d'Argovie, Fribourg, Genève, Lucerne, Valais, Vaud et Zurich. En Valais, des familles Rex, Regis ou Rey sont citées dès la fin du XIIIe siècle dans le val d'Illiez où elles se sont divisées par la suite en plusieurs branches qui ont donné de nombreux magistrats et ecclésiastiques. Quatre représentants de la famille figurent parmi les délégués de la communauté de Val-d'Illiez qui reconnaissent l'autorité valaisanne en 1536 : Claude, Nicod, Jean et un autre Jean, de Pley. La famille compte plusieurs métraux et onze syndics Rey, depuis Pierre, syndic en 1584, à Emmanuel, du Raffour, dernier syndic en 1848. Pierre, notaire, est curial en 1685. Pierre-Germain, chirurgien à l'Hôtel-Dieu de Lyon, docteur en médecine de Montpellier en 1807, est décédé à Monthey en 1842. Neuf membres de la famille sont morts au service de France, entre autres : Claude, tombé en 1675 en Lorraine ; Louis et Jean, tués à la bataille de Saint-Omer (Pas-de-Calais) en 1677 ; Joseph, mort à Tarragone (Espagne) en 1726. Dans le clergé, il convient de citer : Pierre, prêtre en 1612, prieur d'Illiez en 1612, chanoine de Saint-Maurice en 1618, puis recteur de l'Hospice Saint-Jacques jusqu'à sa mort en 1628 ; Alexis, de Champéry, étudiant à Lyon, ordonné prêtre à Sion en 1738, recteur en 1739 de Champéry, dont il alla plaider à Rome la séparation d'avec la paroisse d'Illiez, puis retiré en France dans un ermitage du diocèse du Puy ; revenu en Valais, il fut aumônier de Longeborgne, curé de Mase en 1744, vicaire à Ardon en 1745, aumônier de l'Hôpital de Martigny en 1766 et du monastère des bernardines à Collombey en 1786.

 

Etymologie :
Rex, Regis, Rey : autant de termes signifiant roi.

Armoiries ::
De gueules à la fleur de lys d'or, surmontée d'une couronne du même et cantonnée de deux étoiles d'argent et de deux quatrefeuilles d'argent boutonnées d'or (armes modernes adoptées par la famille de Val-d'Illiez, dont il existe une bonne dizaine de variantes).

Divers :
Les familles Rey-Bellet et Rey-Mermet sont toutes deux des branches de la famille Rey de Val-d'Illiez. La première a pris le nom de Rey-Bellet, que le prieur de Val-d'Illiez Caillet-Bois (1767-1823) regardait comme résultant de l'union de deux familles et la seconde, descendant probablement de Mermet Rey, syndic d'Illiez en 1504.

Bibliographie et sources :
Répertoire des noms de famille suisses - Schulthess, Zurich 1989
Dictionnaire historique et biographique de la Suisse - Attinger, Neuchâtel 1939
Heraldica Helvetica - François J. Rappart, Genève 1993
Nouvel armorial valaisan - Editions du Scex, Saint-Maurice 1974
Internet et Archives BRG


Copyright © - RSR et Eric Nusslé - 1999/2000

du lundi au vendredi de 13h00 à 14h00
Avec Frank Musy, Jean-Marc Richard
et l'aimable collaboration d'
Eric Nusslé, généalogiste et héraldiste