Achtung! / Attention!

Diese Webseiten sind technisch und zum Teil auch inhaltlich veraltet; sie werden nicht mehr aktiv gepflegt. Ihr Inhalt wurde weitgehend in das aktuelle Webangebot GenWiki überführt, diese Migration konnte aber noch nicht abgeschlossen werden.

These pages are outdated, they aren't administered any longer. Most content was migrated to GenWiki, but the process isn't finished yet.


Noms de famille Suisses (Index)


Famille Maire

Patronyme de plusieurs familles de Suisse romande dont une, neuchâteloise, originaire de La Sagne où elle est connue dès le début du XVIe siècle. La famille neuchâteloise a obtenu par la suite le droit de cité aux Ponts-de-Martel, à Brot-Dessous et à Brot-Plamboz, puis a essaimé dans les cantons de Genève, Bâle-Ville, Zurich et Vaud.

Jean Maire s'est fixé aux Ponts-de-Martel dans la première moitié du XVIe siècle et a donné naissance à la famille JeanMairet. Plusieurs membres de cette famille se sont rendus en Lithuanie et en Pologne vers 1722 ; ils y ont porté le nom de Mehr.

D'une famille Claude-Maire des Brenets, appelée communément Maire, Abraham partit en 1725 pour le Danemark ; l'un de ses descendants devint au siècle suivant le général danois Louis Le Maire (1836-1913), dont le fils devint médecin ordinaire de la cour.

 

Etymologie :
Maire : patronyme dérivant de la fonction de mayor dans le Pays de Vaud, major en Valais, maieur ou maire dans le comté de Neuchâtel et l'évêché de Bâle, Meier en Suisse alémanique, on désignait autrefois ainsi un régisseur, un receveur revêtu de certaines attributions judiciaires ; du lat. maior, celui qui dirigeait le corps municipal et qui donna le maire en France et dans certains cantons romands (Genève, Jura).

Armoiries ::
D'azur à trois arbres [peupliers] d'or mouvant d'une terrasse de sinople, au chef d'argent à deux pals de gueules (Armorial Général de J.-B. Rietstap - V. & H.V. Rollands).

Divers :

Il existe de très nombreuses familles homonymes en France, pour la plupart sans rapport avec celle qui nous intéresse. Nous nous contenterons par conséquent de citer Robert Maire, horloger des Ponts-de-Martel qui, après avoir fermé boutique à l'âge de 70 ans, s'est installé à Grillon, dans l'Enclave des Papes, près de Montélimar. S'étant initié seul à l'ordinateur au moment de la retraite, il donne aujourd'hui des cours d'informatique et de photographie aux enfants de son village d'adoption et correspond par Internet avec ses enfants et ses amis demeurés en Suisse.

Voir également les chroniques des familles Mayor et Meyer

Bibliographie et sources :
Répertoire des noms de famille suisses - Schulthess, Zurich 1989
Dictionnaire historique et biographique de la Suisse - Attinger, Neuchâtel 1930
Heraldica Helvetica - François J. Rappart, Genève 1993
Internet et Archives BRG


Copyright © - RSR et Eric Nusslé - 1999/2000

du lundi au vendredi de 13h00 à 14h00
Avec Frank Musy, Jean-Marc Richard
et l'aimable collaboration d'
Eric Nusslé, généalogiste et héraldiste