Achtung! / Attention!

Diese Webseiten sind technisch und zum Teil auch inhaltlich veraltet; sie werden nicht mehr aktiv gepflegt. Ihr Inhalt wurde weitgehend in das aktuelle Webangebot GenWiki überführt, diese Migration konnte aber noch nicht abgeschlossen werden.

These pages are outdated, they aren't administered any longer. Most content was migrated to GenWiki, but the process isn't finished yet.


Noms de famille Suisses (Index)


Famille Droz

Le patronyme Droz se rencontre déjà au XVe siècle à Corcelles, au Val-de-Ruz, et aux Verrières. La famille Droz du Locle est néanmoins la plus connue. Certains prétendent même que le Locle fut fondé par Jehan Droz, venu de Corcelles en 1303 avec ses fils, et que le maire, lors de la saboulée des Bourguignons au Crêt-Vaillant, en 1476, s'appelait aussi Jehan Droz… Le nom n'apparaît toutefois officiellement au Locle qu'en 1421 avec Othenin, fils de Richard le Droz. La famille, très nombreuse au XVIe siècle, se subdivise en plusieurs branches connues sous des noms composés avec celui de Droz. C'est ainsi que Jaquet Droz, vivant en 1507, donna la branche des Jaquet-Droz, alors que les trois fils de Humbet Droz donnèrent celles des Humbert-Droz ; il en fut de même pour les Amez-Droz et les Droz-dit-Busset. A cette liste, nous pouvons encore ajouter que Jaques Droz, curé de la Chaux-de-Fonds de 1532 à 1535, puis prédicant réformé, laissa de la descendance qui a porté, jusqu'au XVIIIe siècle, le patronyme de Messire Jaques Droz.

Le plus connu des membres de cette famille est sans aucun doute Numa Droz (1844-1899), conseiller fédéral de 1876 à 1892, président de la Confédération en 1881 et 1887. Pur produit du radicalisme neuchâtelois, héritier d'une forte culture protestante, " Droz était un homme de progrès. Il s'intéressa activement à tout ce qui était propre à favoriser le commerce, l'industrie et l'agriculture suisse. Tous ceux qui avaient affaire avec lui se retiraient charmés de la bienveillance qu'il apportait à examiner leurs revendications, de son intelligence extraordinairement lucide et de sa facilité à s'assimiler les manières les plus ardues et les plus différentes " - (Journal de Genève, 17 décembre 1899).

Etymologie :
Droz
: du germanique Drogo, celtique druto, en vieux français dreux = combattant, fidèle, fort.

Armoiries :
Droz
I (Le Locle ) : D'argent à cinq anneaux de gueules (2, 1, 2) accompagnés en pointe d'un mont de trois coupeaux d'azur, au chef d'azur chargé d'une fleur de lys d'argent (ou d'or).

Droz II (Le Locle) : D'argent à trois croix en filet alésées et ancrées de gueules (2, 1).

Divers :
Il y a de nombreux Droz en Valais, probablement d'origine neuchâteloise, en Franche-Comté et dans le Territoire de Belfort, où l'on distingue en outre les Droz-Bartholet et les Droz-Vincent.

Bibliographie et sources :
Répertoire des noms de famille suisses - Schulthess, Zurich 1989
Dictionnaire historique et biographique de La Suisse - Attinger, Neuchâtel 1920
Heraldica Helvetica - François J. Rappard, Slatkine, Genève 1993
Messager Boiteux de Neuchâtel (1933-1947)
Gens d'ici et d'ailleurs, Roger Montandon - Le Matin du dimanche 21 mars 1993
Internet et Archives BRG


Copyright © - RSR et Eric Nusslé - 1999/2000

du lundi au vendredi de 13h00 à 14h00
Avec Frank Musy, Jean-Marc Richard
et l'aimable collaboration d'
Eric Nusslé, généalogiste et héraldiste