Achtung! / Attention!

Diese Webseiten sind technisch und zum Teil auch inhaltlich veraltet; sie werden nicht mehr aktiv gepflegt. Ihr Inhalt wurde weitgehend in das aktuelle Webangebot GenWiki überführt, diese Migration konnte aber noch nicht abgeschlossen werden.

These pages are outdated, they aren't administered any longer. Most content was migrated to GenWiki, but the process isn't finished yet.


Noms de famille Suisses (Index)


Famille Boechat

Famille jurassienne aujourd’hui bourgeoise de Miécourt (Boéchat), dont une branche (Boechat) s’est établie à La Chaux-de-Fonds NE en 1930 et une autre (Boéchat) dans la commune des Bois JU en 1944.

La première mention du patronyme semble être celle de Loviez, fils Boschaz, coneseiller de Porrentruy en 1322. L’orthographe de ces patronymes a sensiblement évolué au cours des siècles : Boschaz (1322), Boichat (1406), Boeschay (1420), Boischat (1422), Boichat (1424), Bochat (1439), Boichat (1475), Boeschat (1494), Boischat (1499), Bossat (1532), Boscha (1550), Boyssat (1568), Boschat (1570), Boschat (1636), Boysa (1692) Boechat (1697), etc. Il est par conséquent difficile de dissocier les origines de cette famille de celle des Boichat.

Parmi les personnalités de cette famille, il convient de citer Blaise Boeschat, voèble de Miécourt en 1716 ; le Père Nazaire Boéchat, de Miécourt (1760-1800), capucin ; François-Conrad et Jacques-Joseph Boéchat, soldats au 61e régiment de ligne, tombés à Königsberg en 1812 ; Emile Boéchat, maire de 1881 à 1889, puis préfet de Delémont de 1889 à 1902 ; la famille Boéchat, de Miécourt, a en outre donné une véritable dynastie d’imprimeurs, dont «Les fils de Paul Boéchat», à Delémont.

Armoiries:
1. Parti d'argent et de gueules au sapin de sinople posé sur un mont de trois coupeaux du même accompagné en chef de deux étoiles de l'un en l'autre.
2. D'or au poisson de gueules accompagné en chef de deux étoiles et en pointe d'une rose boutonnée d'or le tout du même.


Etymologie:
Boichat, Boéchat: dérivent de bocha, bossa, boysa qui signifient le buis, des branches de buis bénies le jour des rameaux, mais peut aussi signifier un terrain couvert de buissons, taillis, fourré, buisson, bosquet, etc.

Bibliographie et sources:
Répertoire des noms de famille suisses - Schulthess, Zurich 1989
Livre d’Or des familles du Jura (tome 1) - André Rais, Porrentruy 1966
Glossaire des patois de Suisse romande (vol. II, pp. 437, 554).
Internet et Archives BRG


Copyright © - RSR et Eric Nusslé - 1999/2000

du lundi au vendredi de 13h00 à 14h00
Avec Frank Musy, Jean-Marc Richard
et l'aimable collaboration d'
Eric Nusslé, généalogiste et héraldiste